Typo-chronologie des tombes à inhumation de la Préhistoire à l’orée du XXe siècle sur le territoire suisse

Mardi 04 juin, 16h30

Typo-chronologie des tombes à inhumation de la Préhistoire à l’orée du XXe siècle sur le territoire suisse

A. Gallay, L. Steiner, S. Thorimbert et L. Tremblay

 

Une typo-chronologie des inhumations à large échelle, tant spatiale que temporelle, n’a encore jamais été réalisée en Suisse. Le thème du colloque du GAAF de 2019 offre donc l’occasion de dresser un premier panorama d’ensemble pour ce territoire. Les objectifs de cette recherche seront très simples : d’une part définir et répertorier tous les types de tombes présents sur le territoire considéré, d’autre part les situer le plus précisément possible sur l’échelle du temps, de la Préhistoire au début du XXe siècle.

Cet exercice se heurte d’emblée à une difficulté majeure, propre à notre pays : chaque canton suisse est en effet responsable de la gestion de l’archéologie sur son territoire. Or, même si elle est relativement peu étendue, la Suisse se divise administrativement en 23 cantons, dont 3 subdivisés en demi-cantons, soit au total 26 administrations différentes à solliciter pour obtenir des données archéologiques. La réalisation du premier objectif, soit inventorier les architectures des tombes sur l’ensemble du territoire, ne peut donc se faire sans la mise sur pied d’un groupe de travail réunissant des spécialistes de l’archéologie funéraire issus des différentes régions linguistiques du pays, toutes périodes confondues. Avant d’engager la récolte ciblée des données, il s’est avéré indispensable de réaliser un premier recensement des sites funéraires fouillés grâce au dépouillement des Annuaires d’Archéologie Suisse, seule publication périodique prenant en compte l’ensemble du territoire suisse. Ces annuaires comprennent non seulement des articles de synthèse, mais également des notices faisant état des principales découvertes de l’année, ordonnées par périodes et fournies par les cantons eux-mêmes. Effectué pour les 30 dernières années de cet annuaire (soit de 1988 à 2018), ce dépouillement a permis de recenser plusieurs centaines de sites comportant des inhumations.

Le second volet de la recherche consiste à créer un corpus de sépultures à inhumation dont le mode d’aménagement est bien documenté et qui sont précisément datées (dendrochronologie, C14, mobilier, sources historiques, etc.). Ces informations seront saisies dans une base de données simple (tableur Excel), mise au point spécialement pour ce projet. L’analyse des données visera à définir des types de tombes pour l’ensemble du territoire et de la période, et à exprimer cette typologie sous la forme d’un tableau synoptique. Elle s’efforcera de mettre en évidence les éventuelles particularités « suisses », voire plus régionales (Nord-Est du Plateau, Suisse occidentale, Sud des Alpes, etc.). Elle permettra également de mettre en évidence les périodes et les régions pour lesquelles les données sont lacunaires, ou les études et méthodes moins avancées.

Retour vers le programme <<<

 

Lausanne VD, Parc de la Brouette. Cercueils anthropomorphes (adultes) et rectangulaire (enfant) déposés bout à bout dans l’une des tranchées de l’ancien cimetière Saint-Laurent (1832-1841). ©  Archeodunum SA.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search