Etablir une typo-chronologie des tombes à inhumation de l’Antiquité tardive à la fin du Moyen Âge dans l’ouest de la région Occitanie (ancienne région Midi-Pyrénées)

Mardi 04 juin, 11h00

Etablir une typo-chronologie des tombes à inhumation de l’Antiquité tardive à la fin du Moyen Âge dans l’ouest de la région Occitanie (ancienne région Midi-Pyrénées)

A. Corrochano, D. Paya et J. Rouquet

Établir une typologie, c’est faire des choix et trop souvent se baser sur une forme et/ou des matériaux afin de donner une datation à un objet ou une structure. Il est peut-être possible d’établir une typologie « raisonnée » de certaines structures funéraires à partir de la pensée qui est à l’origine de leur forme, leurs aménagements, etc. La tombe n’est pas qu’une réponse technique et concrète à la mort d’un individu. Elle est le résultat et parfois la manifestation matérielle d’une réflexion sur le devenir du corps et de l’âme après la mort. Une pensée populaire et intime, souvent éloignée, au moins un temps, des querelles de penseurs de l’église. Cette pensée évoluant, il en découle une évolution, pour ne pas dire parfois des ruptures dans les pratiques funéraires. Les gestes et les formes se transforment donc. Bien sûr, ils doivent s’adapter à certains contextes (géologique, économique, social, etc.) et sont parfois influencés par des modes. Cela implique des formes et des matériaux souvent multiples qui doivent être adaptés à la façon dont on estime qu’il faut traiter le corps à un moment précis. Notre communication tentera d’élaborer une typo-chronologie des tombes à inhumation des périodes historiques entre la fin de l’Antiquité tardive et la fin du Moyen Âge dans l’ancienne région administrative Midi-Pyrénées, soit la partie occidentale de la région Occitanie. Il s’agira d’effectuer une synthèse régionale à partir des études archéologiques réalisées ces dernières années à plusieurs échelles et provenant majoritairement des fouilles préventives de ces deux dernières décennies. En croisant les approches à plusieurs échelles, elle s’appuiera pour se faire sur les publications et les rapports de fouille de nombreux cimetières (échelle monographique, du cas particulier à l’ensemble funéraire dans son proche environnement) ainsi que sur des articles et travaux universitaires récents (échelle régionale, du site à la région).

Retour vers le programme <<<


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.