La mort et l’archéologue, mots choisis

Lundi 03 juin, 12h00

La mort et l’archéologue, mots choisis

B. Nouvel

Le thésaurus PACTOLS a été créé par l’équipe fondatrice du réseau Frantiq. Il couvre toutes les thématiques de l’archéologie, depuis la Préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine. Il est organisé en 6 domaines et une liste dont les intitulés lui ont donné son nom : Peuples et cultures, Anthroponymes, Chronologie, Toponymes, Œuvres, Lieux et Sujets. L’assiette documentaire du thésaurus et son évolutivité en font aujourd’hui un outil de référence pour la discipline archéologique : éditeurs scientifiques et gestionnaires des données de la recherche y trouvent les métadonnées contrôlées et ouvertes nécessaires à l’enrichissement et au partage de l’information sur le web sémantique. Par ailleurs, PACTOLS est multilingue et ouvert à l’international : les concepts sont traduits dans 6 des langues européennes (français langue de référence, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais) et en langue arabe.

Depuis plus de 30 ans, le thésaurus n’a cessé d’évoluer et un important projet de restructuration s’est mis en place en 2017 avec le soutien du Consortium MASA, autour de trois grands axes : consolider la structure du thésaurus, enrichir son lexique avec des vocabulaires de spécialité, faire évoluer ses modalités d’alimentation vers un collectif élargi. Relatif au second axe, la refonte du vocabulaire spécialisé de l’archéologie funéraire est un des objectifs à atteindre dans le domaine des Sujets. Actuellement, ce vocabulaire relève essentiellement de deux termes génériques : « méthodologie » (comprenant un spécifique « anthropologie physique ») et « mort ». Un effort doit être porté sur son enrichissement, sur les définitions et les relations hiérarchiques entre les termes. Dans un second temps, la traduction et le multilinguisme pourront être travaillés.

La communication aura pour objet la présentation du thésaurus PACTOLS et un état des lieux des vocabulaires qui y sont consacrés à l’archéologie funéraire. Elle proposera également les objectifs à atteindre pour actualiser la partie funéraire et des solutions pour y parvenir. Une collaboration entre Frantiq et le Gaaf pourrait permettre de faire valider ces travaux de restructuration par une large communauté de spécialistes.

Retour vers le programme <<<


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search