F.676, « Place de l’église Saint-Symphorien », Neuville-aux-Bois (45)

Identification du site et de la sépulture : F.676, « Place de l’église Saint-Symphorien », Neuville-aux-Bois

Département : Loiret

Datation de la sépulture : 688-751 et 760-882 (haut Moyen Âge)

Références bibliographiques :

Capron et al. 2018
Capron F., Tane F., Aunay C., Bouillon J., Calvo P., Coubray S., Hulin G., Simon F.-X., Tabbagh A., Flageul S., Liard M., Marois L., Poulle P., Pradat B., Roux-Capron E., Neuville-aux-Bois, Place de l’église Saint-Symphorien, Rapport de fouille, Pantin : Inrap, Centre Ile-de-France.


Cette sépulture fait partie des tombes les plus anciennes découvertes sur le site de l’actuelle église. Elle a la particularité d’avoir livré un coffrage de bois est extrêmement bien conservé grâce à un ennoiement régulier du sous-sol dans cette zone.

La fosse sépulcrale est rectangulaire (L. : 1,77 m ; l. : 0,45 m et prof. : 1,03 m). Creusée dans un substrat de marne calcaire, ses limites étaient bien lisibles. La fouille a été effectuée en deux fois, de part l’organisation du chantier en sondages juxtaposés : d’abord l’extrémité céphalique puis le reste de la tombe.

Le contenant est un coffrage trapézoïdal constitué de planches de chêne. Il a été construit in-situ, sans système d’assemblage extérieur (ni cheville ni clous). Le fond est composé de trois planches juxtaposées mais non jointives, tandis que chacune des parois est faite d’un seul tenant. Le couvercle, moins bien conservé, était probablement aussi d’une seule pièce. Les différences d’épaisseur et de régularité des planches ainsi que la présence d’écorce et d’aubier montrent que le débitage et le façonnage sont restés grossiers. Le coffrage est proche de sa hauteur d’origine (25 cm). La paroi des pieds s’est fracturée la première mais peu de sédiment s’est infiltré et les ossements montrent des déplacements importants, sans doute entraînés par les fluctuations du niveau d’eau dans le sous-sol. Le défunt était un individu adulte de moins de 50 ans, probablement de sexe masculin. Aucun mobilier n’a été déposé à ses côtés ni dans la fosse.

Les résultats d’une mesure radiocarbone des ossements de cette tombe donne une datation comprise entre 688 et 882. L’étude du contexte ne permet pas d’affiner cette fourchette chronologique.

 

Pour citer cette notice :

Tane Fl. avec la coll. de Capron Fr. et Coubray S. « F.676« Place de l’église Saint-Symphorien », Neuville-aux-Bois (45) » in Typo-chronologies des tombes à inhumation, publié le 07/06/2018, https://gaaf11.hypotheses.org/638.

 

Télécharger la notice au format PDF

 

Neuville-aux-Bois, « Place de l’église Saint-Symphorien », vue générale du coffrage F676 après dépose du squelette et des fragments de couvercle. © F. Tane, Inrap, 2018.

 

Neuville-aux-Bois, « Place de l’église Saint-Symphorien », plan et coupe du coffrage et restitution de la dynamique d’effondrement. © F. Tane, Inrap, 2018.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.