S.63, « La Garenne », Villenauxe-la-Grande (10)

Identification du site et de la sépulture : Sépulture 63, « La Garenne », Villenauxe-la-Grande (Gazoduc « Arc de Dierrey »)

Département : Aube

Datation de la sépulture :370-380 ap. J.-C.  (Antiquité Tardive)

Références bibliographiques :

Maestracci, Sanson 2017
Maestracci J., Sanson L., Le passage de la canalisation de gaz à travers une nécropole de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge. Grand Est, Aube, Villenauxe-la-Grande, La Garenne, le Creux de la sauce, Rapport de fouille, Châlons-en-Champagne, Inrap.


La nécropole de l’Antiquité tardive de Villenauxe-la-Grande n’a été perçue qu’à travers une saignée de 4 mètres de large, correspondant au passage du tuyau du gazoduc « Arc de Dierrey », reliant Dunkerque à Fos-sur-Mer. Six sépultures du Bas-Empire ont été mises en évidence dans une nécropole certainement beaucoup plus vaste. La sépulture n°63 a la particularité d’accueillir deux individus. Le premier, de sexe indéterminé, fut déposé avec 3 objets aux pieds (une bouilloire, une jatte et un bol en céramique). Le second, un homme, quant à lui, était pourvu d’une boucle en métal ovale, d’une soie, d’une bague et d’un couteau ainsi que de deux cruches en céramique et d’un gobelet en verre à panse tronconique avec décor déposés à la tête. Une monnaie placée dans sa bouche complète l’ensemble.

L’architecture interne de la tombe (fosse quadrangulaire de 2,63m de long ; 1,39m de large et 0,8m de profondeur) est caractérisée par la présence d’une petite banquette en craie, correspondant au sédiment encaissant remanié, sur les quatre bords de la fosse. Cette banquette était flanquée de planches de bois, visibles par les traces charbonneuses qu’elles avaient laissées. Cela ménage un espace destiné à recevoir successivement les deux individus, en deux temps, inhumés dans deux contenants distincts. Malheureusement, les restes de bois, trop laconiques et trop altérés n’ont pas permis de reconnaître l’essence utilisée.

L’enjeu, pour cette sépulture était de parvenir à proposer une chronologie fine propre à chaque individu qui tienne compte des différentes méthodes de datations employées. Ainsi, l’étude de la céramique, du verre, du métal, mais également l’étude numismatique de la monnaie ont permis de proposer des intervalles chronologiques propres à chaque catégorie d’objet étudié. Deux datations radiocarbones ont également été entreprises, sur les côtes de chacun des individus. Enfin, une relation stratigraphique existait également : la fosse destinée à l’individu 1 a été recoupée par le creusement pour l’individu 2 (cf. coupe transversale), indiquant de fait la postériorité de ce dernier.

La synthèse des datations typo-chronologiques, radiocarbone et stratigraphique a pu être entreprise via l’usage de statistiques bayésiennes et la manipulation du logiciel libre Chronomodel. Pour l’individu 1 le résultat montre une courbe de probabilité comprise entre 335 et 400 ap. J.-C., avec un pic sensible à 370 ap. J.-C.. L’individu 2, quant à lui fait apparaître une courbe comprise entre 315 et 425 ap. J.-C., mais avec un pic marqué à 380 de notre ère. Cette datation est cohérente avec l’ordre stratigraphique observé sur le terrain.

La première inhumation fut respectée lors de l’enterrement du second individu. Ces observations montrent à la fois le caractère volontaire du rapprochement des deux défunts et la mémoire persistante de la position du dépôt initial. Le laps de temps écoulé a probablement été assez court entre ces deux inhumations.

 

Pour citer cette notice :

Maestracci J., Sanson L., »S.63, « La Garenne », Villenauxe-la-Grande (10) » in Typo-chronologies des tombes à inhumation, publié le 07/07/2018, https://gaaf11.hypotheses.org/689

 

Villenauxe-la-Grande, « La Garenne », vue générale de la sépulture 63. ©J. Maestracci, Inrap, 2008

 

Villenauxe-la-Grande, « La Garenne », Sépulture 63 : relevé en plan et en coupe, mobilier et synthèse des datations.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.